Vidéo live : mode ou lame de fond ?

Prenez une série d’innovations technologiques (comme les smartphones), ajoutez-y les avancées côté infrastructure (du type fibre optique ou encore 4G), complétez par une bonne dose de médias sociaux, vous obtiendriez la tendance du moment : la vidéo live.

La vidéo va dominer progressivement l’utilisation d’Internet dans les années à venir, de plus en plus adoptée par les internautes comme par les entreprises. Mais les marques sont-elles vraiment prêtes ?

Selon Dan Pfeiffer, ancien conseiller en communication de Barack Obama, la vidéo live pourrait « faire à la télévision ce que les blogs ont fait aux journaux ». Et oui, nous dégainons notre smartphone à la moindre scène anormale qui se présente devant nous. Le partage de photos connait un succès fulgurant, c’est aujourd’hui au tour de la vidéo de connaitre son heure de gloire. Toutefois les internautes ne sont pas les seuls à manier la pellicule numérique. Les marques, elles aussi, investissent leurs comptes sociaux avec des vidéos, toujours plus ludiques et attractives, pour communiquer avec leurs publics.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • > La vidéo représentera 80 à 90% du trafic Internet mondial d’ici 2019 ;
  • > 1/3 des activités sur Internet sont consacrées au visionnage de vidéos en 2016, un volume multiplié par 8 sur 1 an ;
  • > En 2016, le visionnage de vidéo sur mobile sera multiplié par 8 ;
  • > 8 milliards de vidéos sont vues chaque jour sur Facebook !

Outre le streaming ou les programmes on-demand, de nouvelles plateformes comme Meerkat et Periscope ont émergé tels des précurseurs ; offrant aux utilisateurs la possibilité de diffuser des vidéos live. Dès mars 2015, La Poste investissait Meerkat, apps permettant de diffuser en direct une vidéo sur Twitter, à l’occasion du lancement de la nouvelle identité de marque de sa filiale Geopost.


Un mois plus tard, Orange pariait sur Periscope avec l’opération #AidezVictor : les internautes devaient coacher Victor avant son « date » avec Chloé.


Toujours à la recherche d’innovations, Facebook n’est pas en reste avec Facebook Live permettant à une marque de diffuser depuis sa page une vidéo en live auprès de ses fans. Michel et Augustin sont devenus de vrais experts : teasing avant la live, retransmission en direct d’un événement, réponses immédiates aux commentaires des fans.

Live_Michel-et-Augustin

De même YouTube a mis en place YouTube Live, une interface dédiée à la retransmission d’événement et gratuite ! La marque Fanta et le Youtuber Norman ont réalisé en mars dernier un show live avec cette solution de Google.

La vidéo live permet ainsi d’étendre un événement privé en le rendant accessible à un plus grand nombre de personnes postées devant leur écran, quel qu’il soit. Elle permet aussi (et surtout !) de renforcer la relation affinitaire entre une marque et ses publics. Bien que la vidéo live soit perçue comme un format attractif, rares sont les annonceurs qui se jettent à l’eau faute de savoir-faire, d’outils et d’une organisation interne adaptée. « Une grande partie de l’attention récemment portée à la vidéo concerne le contenu généré par les utilisateurs. Cependant, un point n’a pas encore émergé : utilisation par et en entreprise de la vidéo destinée à la communication quotidienne avec les clients comme en interne entre collaborateurs », selon Feng Li professeur en Sciences de l’information à l’Université de Londres.

Periscope et consorts placent la barre très haut en ce qui concerne l’expérience de l’utilisateur. Les marques ont besoin de répondre à ces attentes en étant présentes dans ces carrefours d’audience et en créant les mêmes conditions de communication en video live dans des espaces « sécurisés » et dédiés à la relation client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *