Nous sommes les « chiefs consistency officer » de Google

Anne Gabrielle Daube Pantanacee - Directrice de la Communication - Google France

Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce est Directrice de la Communication et porte-parole de Google en France. Quels sont les défis à relever lorsque l’on gère une marque devenue une évidence ? Doit-on nécessairement faire de la « com corpo » ou laisser parler ses produits ? Anne-Gabrielle a partagé avec la team We Are COM son parcours et les enjeux du N°1 des moteurs de recherche.

 

Bonjour Anne-Gabrielle, merci de vous prêter au jeu de l’interview avec We Are COM ! Pour débuter, nous aimerions en savoir plus sur vous… Comment êtes-vous devenue Dircom chez Google ?

J’ai toujours été passionnée par le journalisme et la communication, en particulier la communication publique. J’aspirai à communiquer sur des sujets qui ont un impact réel sur la vie de la Cité. Après des études en Droit puis à l’IFP (Institut Français de Presse) et au CELSA, ce goût pour la communication « d’intérêt général » m‘a naturellement mené au secteur public, notamment avec une expérience à la Commission européenne puis au Commissariat à l’Energie Atomique et enfin au cabinet du Ministère de l’Industrie. Des expériences passionnantes à la découverte des innovations, des expertises et des mutations industrielles de notre pays. Ces jobs avaient deux points communs : faire de la pédagogie sur des sujets assez techniques et gérer des communications de crise. Deux expertises qui me sont grandement utiles aujourd’hui !

Dans tout chemin, il y a des virages. Puisque je ne voulais pas être cataloguée exclusivement « communicante publique », j’ai recherché une expérience dans le « secteur privé ». Tout simplement après avoir répondu à une offre sur le site du CELSA, j’ai rejoint les équipes de Google en janvier 2007. A l’époque, Google était encore un ovni pour les Français.

Pour une passionnée de la vie de la Cité, c’est un peu le « grand écart »non ?

Bien au contraire ! J’ai immédiatement réalisé qu’il était possible de travailler pour une entreprise privée américaine tout en ayant un impact positif sur la vie de la Cité. C’est enthousiasmant de participer à cette nouvelle révolution industrielle qu’est Internet. C’est l’émergence de nouvelles opportunités économiques, de changements de société voire même de civilisation. Internet change tout. Parce qu’il bouleverse les équilibres, il génère des sujets à portée politique comme la gestion des données personnelles, la liberté d’expression, les mutations de la relation au travail, l’accès à la culture, etc. Autant de débats qui sont au cœur de la Cité.

Et au quotidien, quel est le rôle de la direction de la communication chez Google ?

C’est relever ici le défi passionnant de Google : accompagner la France dans sa révolution numérique. Le rôle de la communication est d’expliquer quelle partition joue Google en France dans cette transformation. En même temps, nous devons expliquer à notre maison mère américaine ce qu’est l’Europe, ce qu’est la France afin d’adapter au mieux nos solutions et nos communications.

Au quotidien, nous travaillons sur 3 piliers  qui illustrent la contribution de Google : le pilier économique, le pilier sociétal, et enfin le pilier culturel. Notre compte Twitter « Google en France » est ainsi à la fois le relai de formidables innovations liées au numérique qui naissent en France que le reflet des initiatives de Google en France sur ses 3 piliers.

A ce titre pour les 10 ans de Google en France, vous avez lancé la campagne « Moteur de réussites » qui explicite l’utilité de votre « méga start-up ». Mais on se questionne : lorsque l’on est archi-leader, a-t-on vraiment encore besoin de prouver son utilité ? L’évidence ne vous suffit pas ?

Une marque peut être connue et mécomprise. Nous sommes partis du constat suivant : Google était présent en France depuis 10 ans, son service n’était plus à présenter mais sa mission était incomprise.

Google en France c'est notamment

– Le 4ème bureau de Google dans le monde avec 700 collaborateurs

– Un centre de Recherche & Développement de pointe (c’est ici qu’ont été développés les tendances de recherche sur Youtube ou encore le Cardboard)

– Un Institut Culturel unique au monde

– Des locaux réinventés à Paris, dans ce qui fut l’ancien siège de la « Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans » (symbole d’une tout autre révolution économique au siècle passé)

En parallèle, nous avons constaté qu’un certain nombre de décideurs et influenceurs avaient / ont un rapport contrasté,  avec la révolution numérique en France. Un mélange d’anxiété, de méfiance et en même temps ils ont fini par se persuader qu’il fallait  y aller! Chez Google, nous sommes convaincus que cette révolution est une opportunité extraordinaire pour la France dans laquelle nous avons 1 rôle à jouer parmi tant d’autres acteurs.

Ainsi « Moteur de réussites », c’est une campagne multicanale qui vise à partager notre optimisme – oui, le web est une opportunité pour la France ! – et à prouver – via un discours de preuve – le rôle de Google dans l’accompagnement des Français.

Google - moteur de réussites françaises

Si cette campagne est bien la toute première incursion de Google dans la communication corporate, elle n’est pas une médiatisation autocentrée. Elle célèbre les réussites d’entrepreneurs Français grâce à internet en général, et à l’’usage des solutions mises à disposition par Google en particulier. Au-delà d’une campagne déjà « 360 » visible en print (PQR, PQN, presse magazine), web et affichage, « Moteur de réussites » est un « mouvement » porté par une plateforme d’appel à projets national et des événements partout en France.

Partout en France… et même dans le Petit Robert ! « Googliser » est entré dans le célèbre dictionnaire en 2014. Une fois qu’une marque devient un verbe, n’échappe-t-elle pas à son entreprise, à « ses » communicants ?

Pour une marque, c’est la preuve d’une belle intégration dans le quotidien des Français. Toutefois le communicant doit dans ce cas veiller au juste équilibre et porter un message de marque « unifié ». Google est l’une des marques préférées des Français. Notre marque porte les attributs de simplicité et d’innovation. Cela participe à notre notoriété, et à notre influence. Mais nous sommes sur des attributs fonctionnels, absolument pas émotionnels. Ceci peut générer une forme de distance, un déséquilibre. Du coup nous veillons à réaffirmer les engagements de Google en France, à afficher les valeurs et les engagements de l’entreprise (RSE, culture d’entreprise, etc.) dans le but de réconcilier ces deux facettes qui constituent la marque « Google ».

Côté émotionnel, on trouve une belle « marque employeur ». Dans les études d’attractivité, Google est là-aussi toujours dans le top. Un film hollywoodien vient même enfoncer le clou ! Comment gérer-vous cette communication « RH » ?

Je vais vous étonner : chez Google il n’y a pas de programme de communication spécifique lié à la  « marque employeur ». Notre meilleur atout pour attirer les talents est notre culture d’entreprise, que nous préservons précieusement. Alors que nous ne sommes plus une start-up, nous ne voulons pas perdre « cet esprit startuper » pour rester agile, garder notre fraicheur, innover, oser, rencontrer… Concrètement, c’est animer le « débat interne » et manager autrement. L’essentiel est finalement notre « marque » de fabrique !

Pourquoi Alphabet ?

Créée en 2015, la holding Alphabet – devenue maison mère de Google – permet de clarifier les activités de chaque branche du Groupe et de conserver l’esprit d’innovation.

Alphabet héberge ainsi des structures travaillant sur les « paris » de demain comme la voiture sans chauffeur, l’internet des objets, la recherche médicale, etc. sans perturber la compréhension de la mission de son moteur de recherche : Google rend l’information accessible à tous facilement et rapidement.

Globalement, quelle est la place de la fonction « Communication » dans l’organisation Google ?

La communication est une fonction très valorisée chez Google. Ainsi, je ne rapporte pas au  DG de Google France mais directement au VP Communication et Affaires Publiques EMEA. Grâce à cette ligne de décision très resserrée, nous pouvons être plus rapides et prioriser les points de vue – parfois contraires – des différents départements pour privilégier l’entreprise dans son ensemble. Ici, la communication a un rôle d’expert que je dirais « au- dessus des parties mais toujours au service de l’entreprise ». Nous sommes de véritables business partners. Toutes prises parole passe par nous avec pour idée centrale la cohérence de nos positions et de leurs expressions. En résumé nous sommes le « chief consistency officer » avec un rôle fédérateur pour connecter toutes les unités de l’entreprise autour d’un message cohérent, qui fonctionne aussi bien au global qu’en local.

Vous nous connaissez… nous sommes curieux chez WAC ! A quoi ressemble l’équipe COM de Google ?

C’est une petite équipe mais une équipe composée d’avions de chasse ! Nous sommes 5 communicants multi casquette : BtoB, BtoC, communication corporate, communication de crise… Comme dans une rédaction, nous sommes organisés par thématique afin de répondre au mieux aux demandes variées des influenceurs (journalistes et blogueurs). Rassurez-vous nous ne sommes pas seuls puisque nous travaillons avec TBWA sur la communication corporate et Ogilvy pour les campagnes BtoB et BtoC. Vous savez tout !

 

 

3 choses à savoir sur Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce

> Elle a été élue Personnalité communicante de l’année 2015 par l’association professionnelle « Communication & Entreprise »

> Son secret pour devenir DirCom chez Google : « Avoir un état d’esprit, une curiosité, de la ténacité, une forte capacité d’adaptation ET à l’inverse ne surtout pas avoir trop d’ego ! »

> Vous pouvez suivre son actualité sur son compte Google+ A toutes fins utiles sachez qu’elle est aussi sur Twitter 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *