Top 10 des pièges à éviter pour une stratégie de contenu au top

Rien ne dure dans ce monde numérique où tout va plus vite. Alors oui, il est difficile de rester « in » tout le temps. Mais sans tenir le rythme, l’audience d’une marque pourrait être remise en question : « pourquoi n’ont-ils pas mis à jour leur site ? », « il n’y a plus de post depuis trois jours… sont-ils tous en séminaire ? », « S’ils écrivent ça, puis-je faire confiance à leurs produits ? ». Voici quelques pièges à éviter pour une stratégie de contenu toujours efficace.

Erreur #1 – Utiliser toujours le même format

Ce n’est pas parce qu’on fait partie d’une même cible qu’on doit nécessairement apprécier le même type de contenu. Certains lecteurs aiment se plonger dans un long article qui va vraiment au fond du sujet, tandis que d’autres préfèrent parcourir un texte court pour aller directement à l’essentiel. Changer le style, la longueur, le format (infographie, vidéo, etc.) des contenus permet de répondre aux attentes d’un public large. Il est possible d’alterner les publications sous différents formats pour rendre le contenu plus varié donc plus attrayant. On peut même essayer de publier le même sujet sous 2 formats et laisser le lecteur choisir celui qu’il préfère consulter.

Erreur #2 – Oublier votre ligne éditoriale

Une bonne stratégie de contenu est une stratégie définie et planifiée. Elle sera le « contrat de communication » implicite entre vous et  votre audience. Si votre audience est large, le « vous » l’est aussi. Au démarrage, tous les contributeurs doivent partager la ligne éditoriale et son rythme. Tous les membres de l’équipe connaîtront ainsi ses principaux objectifs, le planning éditorial et les angles d’attaque pour chaque typologie de sujets. Une fois partagée, l’animation de votre ligne éditoriale sera facilitée.

Erreur #3 – Ne pas prendre de risques

Eviter les risques est aussi risqué que d’en prendre – oui, ça fait beaucoup de risques sorry ! Afin de ne pas lasser votre public, il est indispensable d’essayer de nouvelles choses. Une nouvelle approche pour chaque réseau social, une campagne publicitaire originale ou une vidéo de votre équipe en pleine action pour montrer le « off ». Faire quelque chose de nouveau, d’original ou de surprenant tous les mois, est un challenge qui entretiendra le lien affinitaire avec votre audience et en interne l’esprit d’équipe.

Erreur #4 – Tout miser sur le digital

La « communication traditionnelle » n’est pas morte, elle est juste différente : vous continuez à rencontrer dans la rue votre « réseau social physique » (le marché le dimanche matin, la crémaillère de Laura samedi dernier, le prochain forum Emploi, etc.), dans le même temps que vous vous connectez à votre « réseau social virtuel » (Facebook pour retrouver les photos de la soirée de Laura, Marmitton pour trouver une recette, Twitter pour suivre We Are COM, etc.). En concentrant tous nos efforts sur le digital, on en vient à oublier que « digital » vient bien du «doigt » / du « toucher » / du « réel »… Créer des événements physiques avec vos followers, éditer des cartes de visite originales, produire un livre blanc comme l’objet de votre expertise, soigner votre accueil téléphonique… bref, tout est contenu et tout peut conduire les consommateurs vers votre marque.

Erreur #5 – Oublier votre contenu

Le contenu ne fait pas toujours mouche dès le 1er essai. Un échec ne signifie pas automatiquement que ce contenu est mauvais ou définitivement « dead ». Définissez une stratégie pour chaque contenu à partager (maintenant, dans une semaine, dans 6 mois) en évitant quelques impairs pour lui offrir une « longue vie » : éviter de le temporaliser (exemple : « en cette rentrée scolaire, nous vous proposons… ») et actualiser régulièrement ses données. Votre site est un vrai espace de vie : certains contenus y naissent, d’autres y dorment, d’autres se réveillent, etc. Une jolie auberge !

Erreur #6 – Ecrire pour les moteurs de recherches

C’est un fait – et on peut le regretter – les moteurs de recherche récompensent peu l’écriture. Et les lecteurs ne sont pas intéressés par les marques qui publient des articles basiques et truffés de mots-clés. Alors, écrire pour les moteurs de recherche n’est pas la solution. Il est préférable de s’informer sur les tendances en ligne et contextualiser votre contenu en fonction des tendances, en gardant à l’esprit ce qu’aime le public (et non les moteurs de recherche). C’est seulement une fois le contenu réalisé que vous y ajouterez les tags, le bon titre, les bonnes balises SEO, etc. Ayez le plaisir d’écrire pour votre audience. Si elle est au rendez-vous, les moteurs de recherche le seront aussi.

Erreur #7 – Ecrire sur des sujets re-rebattus

Certains sujets ont des centaines ou des milliers de résultats de recherche, mais ils disent tous la même chose 🙁 C’est une chose d’être dans l’actualité, c’en est une autre de la répéter. Si un thème génère énormément d’articles, il faut alors trouver un nouvel angle pour le traiter. Ecrire les mêmes articles-liste ou les « how-to » ressassés, surtout si d’autres marques l’ont fait avant (et peut-être mieux), ne rendra pas votre contenu performant. Il est donc indispensable de rechercher le contenu disponible sur un sujet avant de se décider de rédiger.

Erreur #8 – Faire payer vos contenus

Si vous n’offrez rien gratuitement, quelqu’un d’autre le fera. Ne dit-on pas qu’il faut donner pour recevoir ? Analyser un contenu pour ses bénéfices sur le long terme est une stratégie payante. Publier des ebooks, des livres blancs, des guides, positionnera votre entreprise comme un leader fort. Et quand les lecteurs auront besoin des produits ou de services, ils auront en tête votre marque… pas celle de vos concurrents. Votre ROI est là !

Erreur #9 – Utiliser un style d’écriture désuet

Les lecteurs ne sont aujourd’hui plus intéressés par la lecture d’un publi-reportage. Ils veulent lire quelque chose de décontracté auquel ils peuvent s’identifier. Ou apprendre quelque chose sans nécessairement être s’ennuyer. Sans pour autant être familié, le contenu doit suivre les tendances de communication actuelles : soyez connivent.

Erreur #10 – Oublier le pouvoir de l’utilisateur

Les consommateurs savent ce que les autres consommateurs veulent lire et ne le font pas pour accroitre vos ventes. La campagne du National Geographic sur Instagram a encouragé des milliers d’utilisateurs à partager leurs images pour gagner un voyage dans la Toundra Arctique. Et ce fut un immense succès. Alors, même si vous n’avez pas le budget pour offrir un voyage de rêve, vous pouvez trouver des moyens simples d’inclure vos clients fidèles et votre audience / vos « fans » dans votre stratégie de contenu pour renforcer l’attractivité de votre marque.

Bonus pour votre DAF > Erreur #11…
Avoir un budget de contenu trop faible

La visibilité en ligne est trop importante pour la laisser de côté, alors le budget pour la création de contenu doit suivre (il en va de votre empreinte numérique !). Un bon contenu est un réel investissement qui générera d’importants retours. Votre stratégie de contenu devra être originale et intelligente, pas ennuyeuse ou démodée. Amusez-vous lors de sa mise en place et débutez dès aujourd’hui à construire une marque en ligne reconnaissable et attrayante pour préempter de nouveaux territoires de communication voire conquérir prochainement de nouveaux clients 🙂

 

Tribune de Rym Bachouche, directrice Marketing et Communication de Meltwater et invitée de la team We Are COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *