😍Les secrets du storytelling (enfin) révélés

LES SECRETS DU STORYTELLING (ENFIN) RÉVÉLÉS
LES SECRETS DU STORYTELLING (ENFIN) RÉVÉLÉS

🇬🇧  English version

Qui ne s’est jamais raconté d’histoire ? Qui n’a jamais un peu exagéré ses péripéties de vacances lors d’un déjeuner entre collègues ? Qui ne s’est pas un jour imaginé une autre vie, celle de son boss, autour de la machine à café ? Qui n’a jamais raconté d’histoire à son enfant avant de le coucher ?

Les histoires n’en finissent pas de grandir et les marques se racontent elles aussi en histoire ! Elles ne s’y trompent pas puisque le storytelling est une méthode de communication à connaître pour engager son audience. Le format et le scénario à succès ? Des vidéos alliant émotions et humour… produites par les marques elles-mêmes. Le Club We Are COM a rencontré Elise, psychologue experte en communication pour nous révéler la recette d’un storytelling haletant : 4 ingrédients et le bon dosage !

4 essentiels pour construire votre story

#1 Le contexte 💡

Il est important d’inclure des repères universels pouvant permettre la projection.

« En psychologie la projection est le processus par lequel un individu attribue à quelqu’un d’autre ses propres émotions, ses qualités, ses souhaits. C’est la possibilité de voir à l’extérieur de lui ses propres sentiments et d’avoir la sensation qu’ils appartiennent à l’autre. » C’est un mécanisme rassurant pour les individus. Il faut donc trouver le subtil équilibre entre l’idée originale et les éléments de projection communs à votre public cible.

#2 Le qui ? 💃

Lorsqu’on se lance dans la scénarisation d’une histoire, c’est souvent la première question que l’on se pose. C’est lui qui va permettre au spectateur d’être concerné, investi votre histoire et s’identifier à lui.

 « Au contraire de projection, l’identification est le mouvement par lequel une personne peut retrouver ses propres caractéristiques chez l’autre. Grâce à cela, on développe ce qu’on appelle de l’empathie. L’empathie c’est notre capacité à pouvoir comprendre et ressentir les émotions de l’autre, sans se les attribuer à nous-même. C’est puissant , parce que cela fait appel à notre vécu émotionnel. » 

Les émotions ont une grande influence sur la mémorisation. Elle constitue une part essentielle à la prise de décisions. Et elles doivent être des leviers pour atteindre les objectifs dans nos stratégie de communication.

#3 Fait quoi ?

L’action : c’est l’élément purement narratif qui va amener du rythme et de la réalité dans l’histoire. C’est grâce aux éléments d’action que notre histoire va avoir de la matière, du relief, du mouvement. Disons que cela peut s’assimiler au « principe de réalité » en psychologie « cela renvoi donc les spectateurs à leur propre responsabilité dans la vie quotidienne et renforce le sentiment d’identification décrit avant. »

#4 Pourquoi ?

Là, c’est tout simplement l’essence de votre histoire et qui est le garant du sens. Le pourquoi doit absolument renvoyer à un ou des sujets universels :

« L’universel c’est ce qui s’oppose au particulier. Il doit donc aborder des thèmes communs, quelque que soit notre culture, notre croyance, nos valeurs ou notre morale, notre identité sexuelle, etc. et faire écho au spectateur. Attention, pour le comprendre le spectateur ne doit pas forcément l’avoir vécu ». Exemples : l’enfance ou la famille, la pauvreté ou la richesse sont des sujets universels.

Maintenant créez votre histoire ! Ready🖋️?

Etape1 : planter le décor

Votre storytelling peut être ancré dans une situation locale ou connue. Pour donner du corps, il faut également la rendre universelle mais incarnée dans un environnement spécifique. Passons au chose sérieuse !

Etape 2 : Formuler le qui, fait quoi, pourquoi 

C’est tout simplement l’essence de votre histoire, quel personnage va l’incarner et être le garant du sens ?

Etape 3 : Créer une tension en opposant les éléments

C’est à ce moment-là que l’histoire commence à prendre vie. L’équilibre prend forme entre les 4 éléments : Contexte – qui – fait quoi – pourquoi. Plus la tension augmente, plus l’histoire va être haletante. L’intensité de l’histoire est ici plutôt faible.

Etape 4 : Affiner les détails pour servir la tension

En respectant la temporalité naturelle de l’histoire, on peut ajouter des éléments qui viennent complexifier la situation du personnage principal. C’est la capacité du personnage à faire face, puis à être de nouveau confronté à des situations surprenantes qui vont créer un lien avec le spectateur, et avouons un attachement voire une forme d’addiction. 

C’est exactement ce que nous vivons dans notre quotidien : faire face à des situations imprévues, trouver des solutions et être de nouveau solliciter. Une fois encore, c’est l’ensemble des mouvements psychiques (identification, projection, universalité, généralisation, principe de réalité) qui vont maintenir l’attention et l’implication de votre cible.

Le coup de coeur du Club 💗

TOP 3 des bonnes pratiques identifiées par les clubbers

1. Le héros 🤠Ce qui est important c’est que votre lecteur puisse se retrouver dans vos héros, vos ambassadeurs de marque.

2. L’émotion 💕Misez 100% là-dessus ! Si vous parvenez à susciter une émotion forte – qu’elle soit positive ou négative – votre message sera entendu et plus encore, retenu dans les mémoires.

3. Être créatif 🖌️Il faut savoir se fier à son instinct (ou pas). Trouver le juste équilibre entre des repères fiables et une idée originale vous permettra de gagner en audience.


Rejoignez le Club We Are COM

Le Club We Are COM permet aux équipes Communication en entreprise de progresser ensemble grâce à des moments de partage de bonnes pratiques uniquement entre pairs, tous secteurs confondus. Objectif : 1h30 d’immersion une fois par mois sur des cas pratiques, des réponses concrètes aux grands défis de la COM. Un échange en toute transparence et indépendance basé sur des retours d’expérience : 0% autopromomotion, 100% conviction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *