Le corporate, communication fantôme sur Snapchat ?

Snapchat communication corporate

Snapchat c’est LE réseau social du moment. Chez les ados, l’application de partage de photos / vidéos éphémères aurait déjà largement devancé Instagram, Twitter, voire même Facebook. Selon les derniers chiffres, 100 millions d’utilisateurs se connectent sur la plateforme chaque jour et y passent en moyenne 25 minutes ! De quoi attirer l’attention des marques.

Les premières à avoir investi le réseau se trouvent principalement aux Etats-Unis, dans les secteurs du divertissement, de la mode et des loisirs. Prêt à monétiser sa large audience, Snapchat a mis en place plusieurs options publicitaires payantes : filtres géo localisés pour la promotion d’un événement, sponsorisation des « effets » sur les selfies des utilisateurs, intégration dans des « story » publiques… Tout cela avec des coûts importants, dépassant les 300 000 $ pour une seule journée de campagne.

Public trop jeune, pub trop chère… La communication corporate doit-elle et peut-elle avoir sa place sur Snapchat ? Avec des nombreuses possibilités créatives (souvent gratuites) et un public entre 25 et 35 ans de plus en plus important, on dit oui !

Alors, comment prendre part au « Snapchat Game » ?

Les codes tu apprivoiseras

Snapchat, c’est le royaume des filtres multicolores, des emojis et des photos en basse définition. Un univers parfois loin des standards de la communication institutionnelle ! Alors on ferme un peu les yeux sur la charte graphique, on sort son plus beau « smiley » et on n’hésite pas à regarder les comptes influents et ceux des médias présents dans l’onglet « DISCOVER » de l’application. Une mine d’or sur la manière d’utiliser Snapchat #commeilfaut

55f86abdbd86ef15008ba658-1501-1126

Et oui, c’est ça Snapchat ! – (c) TechInsider

Les coulisses tu montreras

Vous avez des locaux dignes de Google ? Un événement symbolique de votre culture d’entreprise (galette des rois, fête de la musique ou tournoi de foot) ? Pourquoi ne pas montrer cela en images à vos potentielles futures recrues. L’idéal : faire prendre en main de votre compte par un ou plusieurs collaborateurs pour coller au storytelling cher à Snapchat !

Le live tu retransmettras (avec parcimonie)

L’exercice du live-tweet fonctionne plutôt bien. Il peut désormais être complété par de la vidéo avec Périscope. Alors que faire sur Snapchat ? Sur ce réseau, les attentes sont différentes. Vos photos et vidéos ne sont disponibles que 24h et le temps de vos interlocuteurs est compté. La solution : le live « ultra condensé » comportant une dizaine de moments clés. Un exercice réalisé par les candidats américains à la présidentielle avec succès. Les jeunes de 18 à 24 ans étaient deux fois plus nombreux à suivre le 1er débat Républicain sur Snapchat qu’à la télévision. Ça laisse rêveur non ?

snapchat-gop-live

Les snapchateurs tu inviteras

Enfin, et comme sur tous les réseaux sociaux, Snapchat a vu émerger de nouvelles « stars ». Des créateurs dont les contenus sont regardés par des dizaines de milliers d’utilisateurs. Outre-Atlantique, les contenus sponsorisés (à la réglementation très floue) se multiplient sous la forme de collaboration.

Les « influenceurs » réalisent des « stories » pour les marques mettant à leur service leur créativité et souvent aussi leur compte. C’est le procédé le plus efficace pour faire grandir votre audience, mais à manier avec précaution ! Les contenus sponsorisés peuvent être violemment critiqués s’ils détonnent trop de la ligne éditoriale des influenceurs.

tacobell-delights.0.0

Taco Bell donne la parole à Shonduras pour montrer la qualité de ses produits

Ton ROI tu oublieras ?

En utilisant Snapchat, on se heurte rapidement à la question du suivi et des indicateurs. Aujourd’hui, il est possible de connaître le nombre de vues des snaps publics, des captures d’écran et le nombre de followers de son compte. Trois métriques clés qui peuvent être complétées par l’utilisation d’urls spécifiques pour rediriger le trafic vers votre site ou vos autres réseaux sociaux. A ce jour, Snapchat se positionne plutôt dans le développement de l’image que dans celui de la transformation de trafic (même si certaines start-up nous prouvent le contraire !).

 

Alors, prêt(e) à tenter l’aventure ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *