Communication managériale : où sont les managers ?

La finalité de la communication managériale est bien d’informer efficacement le collaborateur, notamment sur la stratégie d’entreprise appliquée à son quotidien, par une communication de proximité en complément de la communication interne descendante (intranet, newsletter interne, journal interne, etc.). Maillon indispensable dans la chaîne d’information, les managers sont aussi des communicants. Pourtant certains ne remplissent pas ce rôle.

Quelles sont les raisons les plus courantes de ce désengagement managérial ? 

  • Risque de perte de crédibilité : le manager craint de ne pas avoir les réponses aux questions de ses équipes. « Je ne veux pas perdre la face » ;
  • Discrédit de l’information : le manager a accès au même niveau d’information que ces collaborateurs. « Pour les infos, lisez l’intranet » ;
  • Accélération du temps : les tâches opérationnelles ou encore administratives occupent de plus en plus de temps. « Le cœur de ma mission n’est pas le management » ;
  • Manque de formation : le manager n’a pas été accompagné lors de sa prise de fonction et manque de réflexe. « Je ne suis pas né manager ».

Quelles solutions apportées par les communicants pour stimuler la communication managériale ?

  • Proposer des contenus dédiés aux managers (kit de démultiplication pour les réunions d’équipe, document Questions / Réponses sur l’actualité de l’entreprise, mémo sur la stratégie d’entreprise, etc.) ;
  • Utiliser des outils en ligne de co-construction pour organiser la démultiplication, et la contrôler ;
  • Animer la communauté des managers (groupes d’expression entre managers de même niveau hiérarchique pour le partage des bonnes pratiques, conférences thématiques pour sensibiliser les managers à un sujet donné, intranet dédié avec des supports ressources pratico-pratiques) ;
  • Coacher ou tutorer la prise de parole en public ;
  • Mettre à disposition un contact (email et/ou téléphone) pour répondre à toutes questions ;
  • Instituer, avec les Ressources Humaines, une plage horaire hebdomadaire au management (exemple : tous les managers sont à disposition de leurs équipes chaque vendredi de 14h à 18h) ;

Les réorganisations multiples et les changements réguliers de stratégies d’entreprise ont généré une fracture managériale : le manager n’est plus acteur de la stratégie de l’entreprise. Seulement 1 manager sur 3 se sent impliqué par la déclinaison opérationnelle de la stratégie selon l’AFCI (données 2013). Les intégrer dans le processus de définition de la stratégie rend cette dernière plus claire, plus motivante et plus adaptée. Si la stratégie de l’entreprise ne les mobilisent pas, les managers auront tendance à se « ranger » à l’opinion de la base et faire de la résistance au changement.
Par ailleurs, notons que 97 % des managers ont conscience de leur mission de communication mais cette dernière n’est que rarement évaluée. Pour les sociologues du travail, il s’agit d’une « incompétence inconsciente ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *