Instagram, nouveau terrain de jeu des marques

Avec plus de 400 millions d’utilisateurs, Instagram se place dans le tiercé gagnant des réseaux sociaux les plus peuplés devant Google+, Pinterest et même Twitter.

L’avènement des smartphones et la création d’Instagram en 2010 ont bouleversé notre rapport à la photo élevé au rang de média le plus partagé et démocratisé ses usages, faisant de chacun de nous de potentiels photographes en herbe (on a bien dit potentiels !).
Instagram a donc séduit en peu de temps des millions de mobinautes à travers le monde, attirant par effet boule de neige les premiers annonceurs y voyant l’opportunité de tirer profit de contenus générés par les utilisateurs (UGC). Racheté en 2012 par le géant américain Facebook, Instagram semble suivre les traces de son grand frère avec un business model en constante évolution : de la simple appli mobile à l’arrivée sur desktop, en passant par l’intégration des vidéos ou l’arrivée de la monétisation pour les marques, tout est fait pour assurer une totale complémentarité aux deux leaders des réseaux sociaux.

L’image plus forte que les mots

Avec sa citation « Une image vaut mille mots », Confucius a défini avec plus de 2000 ans d’avance les raisons d’un succès annoncé pour ce réseau social basé intégralement sur l’image.
Les photos d’Instagram générent un taux d’engagement 60 % supérieur aux statuts de son aîné Facebook. De quoi faire rêver les marques !
D’ailleurs, 86 % d’entre elles sont désormais présentes sur la plateforme. Et le réseau a de quoi faire le bonheur des annonceurs internationaux qui n’ont plus à se soucier de la barrière de la langue : une simple image suscitera des émotions aux quatre coins du monde.

Quels objectifs pour les marques ?

Il existe plusieurs intérêts qui poussent une marque à ouvrir un compte Instagram :

  • – renforcer sa présence dans l’esprit des internautes et accroître sa notoriété,
  • – assurer une complémentarité avec d’autres réseaux sociaux,
  • – détecter des influenceurs et/ou des ambassadeurs de marque,
  • – générer du trafic vers un site grâce à l’achat média,
  • – recruter et fidéliser une communauté grâce à des contenus exclusifs et des jeux concours,
  • – cibler une communauté différente en développant une communication affinitaire,
  • – capitaliser sur les UGC et maîtriser les contenus publiés par des tierces,
  • – etc.

Seule ombre au tableau, les marques doivent tout de même faire preuve d’ingéniosité pour compenser les nombreuses contraintes imposées sur Instagram : liens non cliquables dans les légendes signifiant une grosse perte en termes de génération de trafic sur un site externe (qui est toutefois possible grâce à l’achat média), pas de bouton natif de partage de publication synonyme de perte de viralité organique, etc.

La publicité au service de la captation et de l’engagement

Depuis l’ouverture à la publicité en septembre dernier, Instagram a déjà séduit 200 000 annonceurs publicitaires dans 200 pays grâce à 3 formats publicitaires à disposition des marques :

  • – la photo,
  • – la vidéo,
  • – les diaporamas sponsorisés permettant d’uploader jusqu’à 4 photos et d’y ajouter un bouton « learn more » renvoyant vers un site.

Instagram utilise la plateforme publicitaire de Facebook, offrant des opportunités nouvelles aux annonceurs : ciblage poussé, contenu personnalisé et connaissance du parcours de l’internaute. En 2016, 10% des revenus publicitaires sur mobile de Facebook devraient être générés par Instagram.

Top 5 des marques corporate qui se démarquent sur Instagram

  1. General Electric nous fait aimer l’industrie (et ce n’était pas gagné),
  2. Red Bull continue à nous des ailes sans même montrer une canette,
  3. Microsoft nous montre l’intérieur du PC, côté collaborateurs,
  4. US Postal Service nous emportent dans l’Histoire US (nous ne sommes pas timbrés !),
  5. Engie fait rimer esthétique et énergie.

Un bonus : notre coup de cœur > Pour la Saint Valentin, Adidas revendique l’amour pour TOUTES (et tous, ne soyez pas jaloux les amis).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *