Com’1 Monday – Saison 1, Episode 13

COM1MONDAY-actualite-communication-S1E13

COM’1 Monday, c’est un condensé de l’actualité de la COM de la semaine passée, pour partager en réunion d’équipe 👱🏻‍♀️🧔🏾 ou autour d’un café

#AUDITION

Mark Zuckerberg sous le feu des projecteurs critiques

Sénat puis Chambre des représentants pour plus de 10 heures d’audition. La semaine a été rude pour Mark Zuckerberg, le célèbre fondateur de Facebook. S’il a refusé de mettre en cause le modèle économique du réseau social, rappelant à plusieurs reprises l’histoire du site, plateforme de notation des étudiants d’Harvard devenue mastodonte aux 2 milliards d’utilisateurs, le CEO a fait quelques concessions.

Il a ainsi reconnu avoir échoué à protéger les données de ses utilisateurs et a salué l’initiative européenne de la RGPD, un exemple de cadre protecteur qu’il souhaite offrir aux plus vites à tous ses membres.

[Chronologie] La pire crise de l’histoire de Facebook en 17 actes

#PUB

Monoprix présente la « pire chanson du monde »

L’enseigne de distribution, accompagnée par son agence Rosapark, joue à nouveau sur les codes de la pop culture pour marquer les esprits. Alors que ses jeux de mots ont déjà conquis les consommateurs en rayons, en TV et en print, Monoprix dévoile une campagne web « so kitsch ». Dans la vidéo au coeur de ce dispositif, on suit une jeune femme qui va « subir » la pire chanson du monde… Pourquoi ? Quand cela va-t’il enfin s’arrêter ? On vous conseille de regarder jusqu’au bout 🤓

« The worst song in the world » bénéficie d’une diffusion en ligne massive, via différentes campagnes social média dont le trending topic Twitter #LaPirechansonDuMonde et une visibilité sur les plateformes de VOD et sur YouTube. Bonus : la chanson est aussi disponible sur Spotify et Deezer pour écouter (sciemment cette fois !) cette drôle de chanson.

#BADGE

Les CM, bientôt soumis à une certification sur Facebook ?

En réaction à l’affaire « Cambridge Analytics », le réseau social américain multiplie les annonces visant la sécurité et la véracité des informations publiées. Dans cette lignée, Facebook a annoncé cette semaine que les comptes des Community managers de pages avec une forte audience devront bientôt être vérifiés. Sans ce « badge », les CM ne pourront plus publier de contenu sur leur(s) page(s).

Si les détails de cette certification ne sont pas encore dévoilés (taille des pages concernées, simplification de l’actuel système de vérification, etc.), l’objectif est clair : lutter contre les pages gérées par de faux comptes.

En parallèle, Facebook va aussi désormais rendre public, sur les pages, l’historique des changements de noms. Un moyen d’afficher les communautés construites sur la base de rachats successifs de pages.

#SONDAGE

En France, les médias sociaux boudés (sur le papier)

Un Français sur quatre envisage de supprimer son compte Facebook. 74% d’entre eux déclarent ne pas faire confiance à Twitter. Selon un sondage Ifop – Le Parisien Magazine publié le 13 avril 2018, la crise de confiance est totale entre les Français et les médias sociaux.

En cause :  le scandale « Cambridge Analytica » et le partage de données privées mais aussi la course « aux like » qui révèleraient « nos plus bas instincts ». Mise en scène de la vie quotidienne sur Instagram, partage de « fausses » bonnes nouvelles,… Les critiques sont nombreuses.

INFOGRAPHIE_LE_PARISIEN

Pourtant, les Français quittent-ils vraiment Facebook, Snapchat ou Twitter ? A en croire les chiffres de l’étude We Are Social, non. En 2017, le site de Mark Zuckerberg a ainsi atteint les 38 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans l’Hexagone, soit une hausse de 6% !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *