« On ne convainc que ceux qui ont l’intelligence de comprendre »

Connaissez-vous les Deauville Green Awards ? La team We Are COM est partenaire de ce beau festival qui récompense notamment les productions audiovisuelles corporate traitant du développement durable. L’enjeu : que les marques adoptent des comportements vertueux et embarquent leurs publics pour la préservation du Vivant. Nous avons rencontré le fondateur du festival, François Morgant.

Hello François ! Pour commencer, pourquoi ce festival ?

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de produire une série de documentaires en Afrique et en Asie pour l’Agence Française du Développement (AFD). J’ai ensuite cherché à les présenter dans des festivals dédiés au développement durable. Mais après avoir fait le tour des festivals existants, j’ai compris que celui que j’imaginais n’existait pas. Un bon ami m’a soufflé à l’oreille « Tu n’as qu’à le créer ». C’est ce festival qui existe depuis 2012 et qui regroupe plus de 420 films, documentaires TV, corporate et des spots de sensibilisation.

Quelle est la raison d’être du festival Deauville Green Awards ?

Sa vocation est de rassembler, pendant 2 jours à Deauville, les acteurs du développement durable et de la production audiovisuelle dans un festival international qui contribue à la grande transition sociétale et écologique. C’est aussi sensibiliser, informer et mobiliser les publics autour des sujets sociaux et environnementaux : lutte contre le changement climatique, protection et développement de la biodiversité, lutte contre la pollution et le gaspillage des ressources naturelles, promotion des énergies renouvelables et aussi les questions liées aux inégalités, à la mixité, à la diversité, au travail décent, à une meilleure gouvernance… les sujets ne manquent pas !

Comment les productions traitant de développement durable ont-elles évolué au fil des ans ?

Au départ nous avions réussi à réunir une centaine de films, à travers le monde. Ces films étaient réalisés le plus souvent avec de petits moyens et la plupart étaient des « films-catastrophe » franchement effrayants. Le discours a changé depuis. L’exemple du film « Demain » de Cyril Dion avec Mélanie Laurent nous donne une vision plus optimiste : nous pouvons changer. Des solutions sont possibles et à portée de main pour sauver notre planète. Techniquement, la qualité des films et les moyens mis en œuvre s’améliorent d’année en année, et n’échappent pas aux modes : le ralenti une année, l’accéléré une autre et maintenant les drones.

Pourquoi vos trophées sont-ils des bûches ?

Car on espère que la tendance du réchauffement climatique s’inversera et qu’il faudra bien se réchauffer ! Ces trophées ont été créés par deux designers installés dans le quartier de la Goutte d’or à Paris et le bois est bien évidement issu d’une gestion forestière durable.

Pour finir, on peut avoir une dédicace pour les communicants ?

On ne convainc que celles et ceux qui ont l’intelligence et la volonté de comprendre.

Découvrez le palmarès de l’édition 2019 en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *