Santé : ces petits remèdes devenus de grandes marques

NON, dans le cadre de la Semaine de la COM Santé, nous ne traiterons pas ici de remèdes de grands-mères aux effets farfelus (et parfois étonnamment concluants) mais bien de marques de grande consommation. 💊 Et si les produits médicinaux avaient eux-aussi le droit à une seconde vie ? À l’image du Coca-Cola, mis au point par le Dr. Pemberton dans son laboratoire d’Atlanta… qui désormais jonche nos rayons de supermarchés et pas seulement. Enfin – et pardon de briser un mythe – il semblerait que le fameux soda n’ait jamais véritablement été un médicament. Certes vendu en officine à ses débuts, il fut très vite acheté à des fins purement gustatives. Alors quels sont les produits que les modes de consommation ont détournés ?

#1 – La Chartreuse 🌿

En tête de ce TOP trône l’appellation, et désormais marque, Chartreuse. Cette boisson alcoolisée nous vient tout droit du XVIIe siècle, quand des moines parisiens affirmaient avoir trouvé la recette de « l’élixir de longue vie ». Rien que ça ! Ces herboristes auraient reçu, de la part du Duc d’Estrées, un manuscrit unique dans lequel était consignée la formule miracle. Aujourd’hui, la Chartreuse n’est plus connue pour les mêmes vertus mais fait encore le bonheur des amateurs de liqueur.

#2 – Ovomaltine 🍫

Les barres chocolatées Ovomaltine ont été inventées par le pharmacien Suisse Georg Wander, en 1865. Sa volonté ? Lutter contre la malnutrition grâce au malt. Plus tard, son fils ajoutera à la recette de l’œuf, du lait et du cacao, lui apportant plus d’attractivité gustative. La préparation médicinale devient vite la barre chocolatée « healthy », que nous connaissons. La marque ne s’arrête d’ailleurs pas en si bon chemin et diversifie les parfums et les textures de ses produits. Aujourd’hui, il existe même une pâte à tartiner Ovomaltine que la team We Are COM recommande à tous les communicants gourmands. Eh oui « Ovolmaltine, c’est de la dynamique » ! 💥

#3 – Danone 🐮

Les yaourts Danone, incontournables des produits laitiers, se vendaient en pharmacie au début du XXe siècle. À l’époque, des chercheurs étudiaient les effets bénéfiques des yaourts sur les problèmes intestinaux, dont un certain Isaac Carasso. Ce dernier est le fondateur de la marque Danone, nom qui rend hommage à son fils Daniel. Un peu plus d’Histoire ? Le yaourt aurait été utilisé pour la première fois en France par François Ier pour soulager ses ulcères à l’estomac. Vous reprendrez bien un peu de bifidus en dessert ?

#4 – Vin Mariani 🍷

Le vin Mariani, ou « coca Mariani » ou encore « vin tonique », est une boisson mêlant du vin de Bordeaux à des feuilles de cocaïer infusées. Son créateur Angelo Mariani, apothicaire corse, met au point sa toute nouvelle recette de spiritueux en 1863. La boisson aux vertus médicinales devait apporter tonus et santé à raison de deux à trois verres par jour. Très vite le produit fait fureur, la Belle époque en raffole : hommes de lettre, papes et chefs d’Etats en consomment par litre. Aujourd’hui, il est toujours possible de se procurer ce « vin tonique » mais bien évidemment la feuille de cocaïer ne fait plus partie de la liste des ingrédients.

#5 – Cachou 🍬

C’est en 1880 que le pharmacien toulousain Léon Lajaunie met au point la recette du Cachou, le fameux bonbon à la réglisse vendu dans son emblématique boîte en métal. La promesse produit ? Une bonne digestion et une haleine fraîche. La pastille iconique, répertoriée au patrimoine national, n’a jamais changé la recette de son succès et c’est tant mieux !

#6 – Birkenstock 👡

Birkenstock, c’est la marque de chaussures « casual » et « hype » par excellence, qui fut même récemment rachetée par LVMH. Mais avant cela, cette entreprise familiale fondée au XIXe siècle était spécialisée dans la chaussure orthopédique. Une belle success story pour ce produit longtemps jugé inesthétique et originellement réservé aux professions médicales. Comme quoi, confort et fonctionnalité peuvent être à la pointe du luxe qu’importe la pointure.

#7 – Pastille Vichy 💧

Ajouter du sucre et des sels minéraux à l’eau thermale de Vichy, et hop une brillante idée. En 1825, le chimiste Jean-Pierre-Joseph d’Arcet transforme cette fameuse eau auvergnate en pastille médicamenteuse. Ce remède apaisant l’acidité de l’estomac deviendra une confiserie à part entière en 1914. Envie d’une anecdote people ? Il semblerait que l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, raffolait de ces bonbons ; ce qui aurait influencé une grande partie de l’aristocratie impériale.

#8 – Byrrh 🍹

Cette boisson apéritive était, elle aussi, considérée comme un médicament au XIXe siècle. Les pharmaciens vantaient les vertus toniques du Byrrh, ce vin cuit aromatisé au quinquina. Toutefois, un procès fut intenté aux frères inventeurs, Simon et Pallade Violet, en raison de réglementations médicales non respectées. Très rapidement, le produit s’impose comme un incontournable de la grande consommation. Une dernière info ? La marque eut des difficultés à s’implanter dans les pays anglo-saxons, où la sonorité « byrrh » est davantage assimilée à la bière.

Les pratiques de consommation évoluent au gré des avancées médicales. Et c’est heureux ! Les inventions d’antan deviennent nos produits chouchous et s’implantent dans notre quotidien au fil du temps. Les histoires des marques n’ont pas fini de nous surprendre 🤓

écrit par
Plus de Maud Ballu
Le boom de l’eSport !
💣 Littéralement « sport electronic », l’eSport désigne la compétition virtuelle. Loin du sport...
Lire plus
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *