L’alternance en communication, la solution win-win – épisode #2

L’alternance pour 2022, ça donne quoi ? 🧐 L’alternance est un contrat bénéfique tant pour les entreprises que pour les étudiants, mais êtes-vous véritablement au point sur ses avantages ? De quelles aides peuvent bénéficier les entreprises ? Quel est le quotidien des binômes tuteur/alternant ? Le mini-salon spécial alternance We Are COM x ISCOM a fait le point.  🙌 Au programme : témoignages d’un binôme de choc et petit point administratif. 

🤓 Pour plus de renseignements sur l’alternance, n’hésitez pas à consulter notre épisode #1 !

Parole aux pros !

Amélie Lenclud, Responsable sourcing, attractivité et marque employeur du groupe RATP, est la tutrice d’Hanäe Zediri, étudiante à l’ISCOM et chargée de développement de marque employeur en alternance. 

Pour commencer, quel est votre job à chacune ?

Amélie Lenclud : Après avoir exercé des fonctions de Responsable RH au département de la sécurité et puis de la maintenance ferroviaire, je suis Responsable de l’attractivité et de la marque employeur du groupe RATP. C’est pourquoi j’ai bien conscience des problématiques de l’alternance, que ce soit au niveau opérateur, de manière très spécifique ou au niveau plus général de la communication et des ressources humaines. D’un point de vue personnel, mes deux expériences en tant que tutrice ont été fructueuses.

Hanaë Zediri : Je suis étudiante à l’ISCOM, au sein du cursus Marketing Communication Management et j’effectue actuellement mon alternance dans l’équipe d’Amélie à la RATP. Je suis plus précisément chargée du développement de la marque employeur.

#1 – Amélie, pourquoi et depuis quand privilégiez-vous l’alternance ?

A. L. : Depuis de très nombreuses années, la RATP investit dans les dispositifs d’alternance. Nous disposons même de notre propre centre de formation, spécialisé dans les métiers de la mobilité durable et principalement ceux de la maintenance. En 2021, nous avons relevé le défi de recruter 870 alternants. 

Miser sur l’alternance présente de nombreux avantages, cela donne de la visibilité à nos métiers vis-à-vis de potentiels futurs collaborateurs, cela permet d’enrichir nos viviers de candidats, de développer nos partenariats, nos réseaux et nos champs d’action et ainsi de contribuer au développement de notre ME.

Outre ses bienfaits pour la marque employeur, l’alternance permet aux apprentis de découvrir les rouages de nos métiers et d’être formés sur place. Nous qualifions souvent l’alternance de « ticket d’entrée pour les apprentis ».

#2 – Hanaë, pourquoi avoir choisi l’alternance ? Comment avez-vous trouvé cette alternance et quel est votre rythme ?

H. Z. : Il existe deux principaux avantages à l’alternance en tant qu’étudiant :  les financements et la montée en compétences. D’une part, la formation est payée par l’entreprise et le salaire que les apprentis perçoivent est bien plus avantageux que celui destiné aux stagiaires. D’autre part, l’alternance permet de comprendre les enjeux et le fonctionnement d’une entreprise, dans mon cas, d’un grand Groupe à résonance mondiale. 

Pour ce qui est du côté pratique, c’est l’ISCOM et son important réseau qui m’ont permis de trouver cette alternance, dont le rythme est de 8 jours en entreprise pour 2 jours de formation. 

#3 – Amélie, quelles sont vos missions en tant que tutrice ?

A. L. : La plus importante mission du tuteur est d’accompagner l’apprenti de manière générale, de lui exposer des objectifs clairs, tout en l’aidant à les atteindre. C’est un partage d’expérience fondamental, qui laissera de plus en plus d’autonomie à l’alternant. 

Pour accompagner le tuteur, la RATP a mis en place des modules de formation d’une demi-journée ou d’une journée, qui précisent le rôle à tenir. Il est certain que ce type de contrat donne davantage de travail au tuteur, qui doit encadrer son apprenti au quotidien. Toutefois il est très satisfaisant d’aider un jeune à intégrer le monde du travail, c’est en quelque sorte rendre ce que nous avons reçu par le passé. 

De plus, ce genre de collaboration est extrêmement enrichissante, elle permet de d’échanger des visions et des ressentis propres à différentes générations. Par exemple, il est très intéressant de prendre l’avis d’un plus jeune, davantage accoutumé aux usages des réseaux sociaux, dans la mise en place d’une stratégie RH. 

#4 – Hanaë, comment vivez-vous votre année d’alternance ?

H. Z. : Le rythme est assez dense ! C’est notamment la charge scolaire qui est moins évidente à gérer. Il faut apprendre à bien répartir son temps entre l’école et l’entreprise. Je considère le rythme 8 jours / 2 jours comme assez idéal, puisqu’il nous permet d’assurer la continuité des projets en cours. 

Par rapport à mon stage que j’ai effectué l’an passé, je n’ai aucun doute, c’est l’alternance que je préfère. Je me sens plus écoutée et accompagnée, cela m’apprend à mieux communiquer au quotidien. J’ai la chance d’être entourée par une équipe bienveillante et pédagogue, qui sait me donner de l’autonomie. Autrement dit, l’alternance est un système très valorisant, où la confiance des uns améliore le travail des autres. 

#5 – Quelles sont les différences par rapport à un stage ?

A. L. : Un stage est généralement bien plus court qu’une alternance. Le plus souvent, une entreprise recrute un stagiaire pour effectuer une mission bien précise, à laquelle elle n’est pas en mesure de répondre, faute de temps. Tandis qu’un alternant est recruté pour apprendre un métier en complétant sa formation. Hanaë a actuellement la charge de l’animation de notre réseau d’Ambassadeurs. Une de ses missions quotidiennes consiste à former et informer nos Ambassadeurs, un collectif de plus de 80 personnes, qui compte des alumni et des collaborateurs passionnés. C’est donc un véritable travail que nous lui confions. 

Et pour remplir ce genre de tâches, le salaire est bien évidemment plus élevé que pour un stage. Nous sommes nécessairement plus exigeants avec un apprenti que nous accompagnons une année entière. Ainsi, le salaire d’un alternant va de pair avec ses responsabilités. 

H. Z. : J’ajouterais que, plus les missions confiées à l’alternant sont valorisantes, plus il lui est possible de pleinement monter en compétences. Je suis effectivement davantage investie, dans mon travail comme au sein de mon équipe, lorsque le contrat dure 1 an plutôt que 6 mois. 

#6 – À quoi ressemble une journée type ?

H. Z. : De manière générale, ma journée commence à 9H, par la consultation de mes mails. Je me connecte ensuite à la plateforme d’employee advocacy dont nous disposons pour créer de nouveaux contenus, les trier ou bien modérer ceux en attente de publication par les Ambassadeurs. Je propose régulièrement des visio de 15 minutes aux nouveaux Ambassadeurs afin de répondre à leurs interrogations et de les familiariser avec nos outils digitaux. 

Les après-midis sont davantage consacrés aux réunions et aux rédactions diverses, à la préparation des prochains ateliers du réseau Ambassadeurs ou à des évènements marque employeur (salons, forums, conférences…).

Enfin, une fois par semaine, je participe à ce qu’on appelle une AIC (animation à intervalle court), une réunion d’équipe au cours de laquelle chacun fait part aux autres de ses projets en cours et de ses questionnements. 

J’ai la chance de participer à des missions très différentes les unes des autres : salons étudiants, forums, conférences, tournages de vidéos marque employeur… la diversité des tâches est extrêmement stimulante et permet d’acquérir une vision assez globale de ce qu’est l’attractivité marque employeur. 

A. L. : Même s’il est vrai qu’il y a une certaine tendance, aucune journée ne ressemble véritablement à l’autre. Avec Hanaë, nous nous croisons et échangeons régulièrement chaque semaine, sans toutefois avoir mis en place de moments rituels. Néanmoins, l’AIC constitue un temps fort capital, où chaque membre de l’équipe expose ses projets, les irritants qu’il rencontre et les informations sur les sujets impactants le reste de l’équipe. 

Actuellement, par exemple, nous travaillons sur un projet de préboarding qui proposera un module d’accueil ludique et ergonomique aux personnes en fin de process de recrutement, mais qui n’ont pas encore intégré leur poste. Ce travail de longue haleine est structuré par les initiatives et les comptes-rendus d’Hanaë, qui progressivement, gagne en autonomie. 

#7 – Quels conseils donneriez-vous à ceux qui hésitent à se lancer, futurs tuteurs et apprentis ?

A. L. : La question serait plutôt, pourquoi hésiter à se lancer ? L’alternance est bénéfique tant pour le tuteur qui finit par voir sa charge de travail réduite, que pour l’apprenti qui acquiert une expérience et découvre le monde de l’entreprise.

Mon conseil aux futurs tuteurs serait de vous impliquer tout au long de la formation, de faire ressentir votre disponibilité et de vous montrer à écoute de votre apprenti pour qu’il se sente à sa place. Il faut avoir conscience que cela demande un investissement initial, il n’est pas envisageable de lâcher un apprenti dans la nature. Mais cette responsabilité porte très rapidement ses fruits. L’alternance est un moyen de venir en aide aux générations à venir, c’est à la fois enrichissant et gratifiant.

H. Z. : Je dirais que l’alternance est tout simplement le meilleur moyen d’apprendre un métier et que le choix d’un contrat en apprentissage est le plus pertinent. Futurs alternants, il faut oser vous lancer, oser vous tromper et ne pas avoir peur ! C’est le meilleur moyen d’accéder à une formation professionnelle complète et responsabilisante ! 

Les bonus administratifs

Alternance, quels avantages ?

💼 Vous êtes employeur ? L’alternance est la solution sur mesure si vous souhaitez renforcer votre équipe et lui apporter de nouvelles compétences et ressources. L’alternant est un talent à moindre coût, que vous pourriez recruter après l’avoir formé dans votre entreprise.

🎓 Vous êtes étudiant ? L’alternance vous permettra d’associer enseignement théorique et enseignement pratique, pour développer des compétences opérationnelles en communication. Une expérience professionnelle sera grandement bénéfique à votre employabilité pour votre insertion professionnelle. Enfin, vous serez rémunéré par l’entreprise qui vous accueillera le temps de votre alternance.

Les avantages de l'alternance

Alternance, combien ça coute ?

Cette année, l’aide exceptionnelle à l’alternance est prolongée jusqu’en juin 2022. 💪 On vous explique. 

L'aide exceptionnelle 2022 alternance

👀 Le coût d’un alternant varie en fonction de son niveau d’étude et donc de la valeur ajoutée qu’il est en mesure d’apporter à l’entreprise. Voici un tableau récapitulatif. 

Le cout d'une alternance

Alternance, les chiffres du secteur 

✅ L’alternance est un secteur qui a le vent en poupe, quel que soit le niveau d’étude, la région ou le secteur.

Les contrats d'alternance par rapport aux niveaux de qualification
Les contrats d'alternance par rapport aux régions et aux tailles des entreprises
Les contrats d'alternance par rapport aux secteurs

Amélie Lenclud,

Responsable sourcing, attractivité et marque employeur du groupe RATP

Hanaë Zediri,

Chargée de développement de marque employeur en alternance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.