La marque, ce diamant du communicant

Comment se construit la représentation d’une marque par le public ?

La perception du public d’une marque se bâtit par sédimentation : de communication en communication, d’expression en expression. Qu’il s’agisse de publicité clientèle, financière, institutionnelle, de sponsoring, de mécénat, de recrutement ou de relations presse, toutes les actions de communication ont un point commun : elles sont au service de la marque.

Cette marque est unique, mais elle a de multiples facettes selon qu’elle parle :

  • Image pour tous ses publics,
  • Produits aux consommateurs,
  • Carrière aux candidats,
  • Résultats et stratégie aux actionnaires, analystes, journalistes financiers,
  • Valeurs et finalités à la société.

Ces niveaux de communication ne sont pas concurrents, mais complémentaires : chaque type de communication a un rôle à jouer ; en synergie et en cohérence avec les autres puisque la perception d’une marque par ses publics n’est pas le résultat d’une action ou d’une discipline de communication. C’est bien l’addition des différents signaux, messages, discours, représentations que les communicants émettent pour une marque.

Alors comment continuer à polir cette pierre si précieuse ?  En renforçant son capital, en musclant son actif, en exprimant son ADN (histoire, valeurs, mission, promesses, preuves), en la défendant (en communication de crise), en l’enrichissant de nouveaux attributs (sponsoring, mécénat, communication affinitaire, etc.). Et la pierre deviendra ce beau diamant, véritable actif stratégique de l’entreprise et patrimoine immatériel.

Gérer ce patrimoine immatériel est certainement la plus grande mission confiée aux communicants.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *