Psycho : quand est né l’influenceur ?

Le concept d’influenceur nous parait récent, apparu avec l’avènement des réseaux sociaux. Pourtant, c’est en 1940 (oui oui !) que Paul Lazarsfeld est le premier à aborder ce concept dans The People’s choice.

En pleine campagne présidentielle aux USA, il part à la « découverte des gens » en suivant un groupe de 600 électeurs du comté d’Erié dans l’Ohio. Durant cette enquête, il démontre que le vote n’est pas seulement un choix individuel mais qu’il existe des variables liées au… réseau social de l’individu. On découvre que les réseaux amicaux et les milieux familiaux sont globalement homogènes dans leurs choix politiques.

Pour la première fois sont évoqués les opinion leaders dans une théorie de l’influence interpersonnelle. Leurs caractéristiques seraient une forte sensibilisation aux médias et une capacité de reformulation des enjeux politiques dans les échanges quotidiens. Ils ont donc un rôle d’intermédiaire, de facilitateur, de relais. Un pas est dès lors franchi dans l’étude des médias : la communication n’est pas unidirectionnelle et directe vers un récepteur passif, elle est à deux étages et se déroule en deux temps, via des relais d’information (the two-step flow of communication).

Puis dans Personal Influence publié en 1955, il en ressortira que les relations interpersonnelles sont supérieures aux médias dans les actes de décision. En somme, les théories de la seringue hypodermique et de médias ultra-puissants deviennent obsolètes. Les effets des médias sont indirects et limités par les capacités d’analyse des individus et leur réseau social.

Ouf, nous sommes sauvés 🙂

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *